Laboratoire Arts des images et art contemporain

Le laboratoire de recherche et équipe d’accueil AI-AC, « Arts des images et art contemporain » fait partie de l’École doctorale «Esthétique, sciences et technologie des arts». Il comprend trois équipes :

  • Esthétique, histoire et pratique des arts plastiques et de la photographie - EPHA
  • Esthétique des nouveaux médias - EdNM
  • Image numérique et réalité virtuelle - INREV


Nature et objectifs de l’Équipe

Il faut aujourd’hui penser les arts des images — des images interactives, des images numériques, des nouveaux médias, du cinéma, de la photographie, à la gravure, à la peinture, au dessin, etc. — en prenant en compte toutes les images et tous les sens du mot « image ». Il convient donc de regrouper dans un même champ toutes ces images et réfléchir sur leurs articulations — principalement avec les nouvelles images. Bref, il faut mettre en intelligence passé et futur, réel et virtuel, matériel et conceptuel, etc., car c’est ce tout qui forme le contemporain.

Cette Équipe de recherche s’est donné pour tâche de travailler le champ qui, constitué d’abord autour des arts plastiques, se trouve aujourd’hui bouleversé premièrement par les révolutions technologiques des images (la première étant celle de la photographie, la plus récente étant celle du numérique, du virtuel et de l’interactivité), deuxièmement par l’ouverture à d’autres arts (installation, performance, vidéo, architecture, musique, poésie etc.) comme à d’autres cultures, troisièmement par l’importance des industries culturelles et des arts appliqués et quatrièmement par son Aufhebung dans l’art contemporain.

À la fois par sa mise en œuvre et par les œuvres qu’elle a engendrées, la création contemporaine reflète et interroge ces articulations que pensent l’esthétique générale ou régionale – au sens bachelardien du terme -, l’histoire de l’art, la philosophie de l’art et de l’image, les théories de l’art et de l’image, les sciences humaines qui interrogent l’art, l’image et le contemporain – et ce dans cette Equipe de recherche même.

Soit en tant que théoriciens, soit en tant que créateurs-théoriciens, les enseignants-chercheurs-publiants de cette équipe travaillent, chacun à sa manière, à la production et à la compréhension de ces réalisations. Les étudiants-chercheurs de cette Equipe de recherche font de même. D’où la multiplicité de créations décisives et de mises en exposition qui ont pour origine l’action de ces enseignants-chercheurs et de leurs étudiants-chercheurs. Le travail de recherche dans ce secteur peut conduire à des œuvres expérimentales qui ont valeur de modèles et de prototypes et qui, en retour, enrichissent la réflexion théorique. La création est alors partie intégrante de la recherche. À ce titre, les œuvres réalisées dans le contexte d’une recherche peuvent relever de l’expérimentation. Les arts des images et l’art contemporain sont de bons objets pour cette approche.

Ainsi, la méthode fondamentale préconisée par l’équipe, conforme aux histoires et aux acquis spécifiques de ses composantes, consiste à croiser et articuler des angles d’approche différents sur des objets, identifiés souvent en commun. Au travail théorique fondé soit plutôt sur des interrogations, des confrontations aux choses mêmes, des écoutes et des problématisations ouvertes et plurielles, soit plutôt sur l’observation, l’enquête, la discussion, la description et la comparaison, s’articulent des opérations expérimentales, des productions artistiques, des investigations technologiques, industrielles et culturelles. La diversité des approches et des spécialités des chercheurs impliqués dans l’équipe traduit la volonté interdisciplinaire qui l’anime. C’est ce qui apparaît dans l’énoncé des objectifs de recherche des trois sous-équipes.